Vestiges - Atelier 2010/2011

Construction d'une partie des décors pour "Hôtel très particulier"


l'Hôtel particulier

Un petit dessin pour se représenter la scène
et pouvoir commencer sur de bonnes bases...







Prenons le plateau
d'une table de bistrot...









Fixons-le sur une petite table basse...

Et voici une belle
grande table basse !















Recyclage du gros "skate board" de l'année
passée pour l'emmarchement de l'entrée...











Une cheminée en marbre bleu
pour donner un peu de chaleur...















Un tout pour nous permettre de répéter dans nos meubles.


On remonte le temps en comptant
les différentes strates de papier peint...










52 couches ! Va bien falloir les retirer.


C'est marrant, ça nous découvre
d'anciennes peintures préhistoriques.









Quel boulot ! Chapeau les ouvriers !

Un petit coup de balai...
Ouf, un suppo. et au lit !











Un peu de travail de couture
sur des meubles qui ont bien vécu.













Allez, on arrête la nostalgie
et on recouvre les anciennes peintures !




Pour un embellissement général,
On prépare quelques petites moulures...


Pendant ce temps...
Ça bricole !










On fabrique des
trucs de la sorte...




Avec ce genre de choses !
En réalité, des lames de parquet.

Non, pas un cercueil !






Un escalier !
Et un double tant qu'à faire.


Maintenant, on remet du papier...
Celui-ci fera très bien l'affaire !













On s'y croirait déjà !







Sans oublier les hauts de portes.


Jetons un œil dans
l'atelier peinture...




On reste admiratif
devant tant de dextérité !

Les pinceaux courent sur la toile !






Une petite pause
Le temps d'un séchage...

Et voilà le travail !
Sans oublier la signature...





Et on en fait,
comme ça, tout un stock.


A présent, on recapitonne
les portes capitonnées.








Très beau travail,
Ça en jette !

Quelques petits
clous par-ci, par-là...











Très bonne peinture !
C'est une formule à la bière.











C'est malin, maintenant les pièces
du puzzle géant sont mélangées !








Pas grave, on va en
faire une verrière.

On y met un peu de relief
avec des manchons calorifuge...










On s'applique, on fignole !

Le résultat est
plutôt satisfaisant...










Et là, c'est Versailles !


Les bas reliefs maintenant.
Du doré, du doré, du doré...








À l'or fin, c'est du
travail de précision.













La chambre du roi !
Son Altesse est-elle satisfaite ?


Allez, 3ème couche...
Horreur, orange !








Aaah les années 70... C'est plus
beau surmonté d'un mabre d'Italie.

L'escalier ! On y met un peu de moquette
pour amortir les chutes... Dans l'escalier.









À présent, même traitement que
ci-dessus : un petit tour par l'Italie.

On prend un air méchant
pour enrichir la création.






De la couleur... C'est beau !

Oh la vilaine bêbête !
M'en vais t'la décorer moi...






Avec une finition genre loupe d'orme.


Quelques tubes pour
réhausser notre escalier...








Pour cela on utilise l'étau
de fortune appropié.

Qui dit escalier,
dit rampe... D'escalier.









A présent, montons à l'étage...
Pour cela, empruntons l'escalier.










Même habillage
pour l'estrade de l'entrée.


Excusez, c'est bien ici l'112 ? C'est pas l'112 ? - Oui, c'est bien ici le 112.