Vestiges - Atelier 2017/2018

Construction d'une partie des décors pour "La triste mine d'Hubert de Chouillac"


Un bureau "Art Déco" dans une maison bourgeoise.

Aah, l'air pure de la
capitale des années 30 !









Petit tour d'horizon... C'est bon on a du monde !


Fenêtre,
sur fenêtre...








Ça c'est
du rangement !


Avec un
peu de chaleur.








Porte
à porte.



Allez,
c'est parti !



On débite,
on scie...


Ça donne
ceci...








Et puis
cela.


Des p'tits trous, des p'tits trous,
encore des p'tits trous...




Roonnnn, sciiiiiie...


Pour les entailles...




La rape,
à fromage.



Qu'est-ce
qu'il nous prépare...




Le roi de
la gâchette.

Un cercueil ?...











Ou une étagère ?


Alors, bibliothèque ?...






Ou estrade ?


La vache,
Un cambrioleur !








Rien à
voler ici !


Allez,
on se barricade !








ON NE
BOUGE PAS !


Manquent les rideaux, non ?! !


Bibliothèque
en kit...


C'est pas
de l'IKEA ça !


Une chambre
bien rangée...



Comme ça !


On prépare
les supports...


Pour encoler
le meuble.


Pfffoouuuu,
C'est dur !


Une billy,
ultra légère !


Plus vraie que nature !!



Scéance d'essayage...

Les petites
mains de l'ombre...








L'homme
de main.


Ça c'est de
la gonflette !








Pépé,
pépère !


Aaah la
triste mine !








Ça boubou,
ça bouillonne !


Monsieur
le président !







Un lapin
ce matin...




Peinture, lazure...





Pour un,
effet bœuf !

Ho, hisse !





Petit
rafraîchissement.


Restoration
d'une cheminée.




C'est dur
le marbre !

Et maintenant, une petite flambée


Dernier lé
de papier...








Dernier
coup de pinceau.

Bien bordé
comme ça !









Le jeu
du morpion.

Abracadabra !










Porte avec,
porte sans.


Amenez-moi des
bières et des sandwichs.








On y est
presque !


Planche
à repasser ?!








Dis-moi qui
est le plus beau ?


Z'ont fait du bon boulot, n'est-ce pas !?


Derniers trous
au cul du camion...




Fais voir dis,
fais voir ? - Nann !


C'est celui là
le dernier lé.








... 4392, 4393...
C'est prêt les gars ?!


Mais non ! Il est ni laid, ni bossu, ni bancal, je te dis !


Ça boubou, çaa bouillonne dans maaa têtête !